Passerelles Numériques: Philip Arras en mission à Phnom Penh

L’éducation et le numérique sont au cœur de l’activité d’Econocom. C’est donc tout naturellement que le Groupe est engagé depuis 10 ans aux côtés de Passerelles numériques, une association à but non lucratif intervenant au Vietnam, au Cambodge et aux Philippines auprès de jeunes en situation de grande précarité. Par l’éducation et la formation, elle leur donne la possibilité d’accéder à des emplois qualifiés dans le secteur du numérique, et de contribuer au développement socio-économique de leur pays. Ce partenariat a déjà permis à une quarantaine de collaborateurs de réaliser près de 50 missions pour former des enseignants et des élèves dans le cadre d’un bénévolat de compétences. Philip Arras, Sales Director chez Atlance, filiale d’Econocom BeLux, a passé quinze jours au Cambodge cet été. Il nous raconte son expérience.

30 juin 2018 – Philip Arras s’envole pour Phnom Penh.

« Je m’intéressais au partenariat avec Passerelles Numériques depuis longtemps. Le témoignage d’une collègue, partie l’an dernier ,m’a définitivement convaincu. Je leur ai fait parvenir ma candidature en janvier et tout s’est alors rapidement enchainé: un court entretien au siège de l’organisation à Paris, la sélection d’une mission disponible, un coup d’œil à mon agenda et mon billet d’avion pour le Cambodge était réservé quelques jours plus tard ! »

Philip fait partie de l’équipe Atlance depuis les débuts de l’entreprise, en 2001. Aujourd’hui Directeur des Ventes, il y gère une équipe de 4 personnes. Ce sont les ficelles de son propre métier qu’il a décidé de partager sur place avec l'équipe " Relations Publiques" de Passerelles Numériques Cambodia.

Durant deux semaines, il leur a enseigné tous les matins quelques bonnes pratiques liées entre autres à la psychologie de vente et à son cycle, à la communication et à la prospection.

Les après-midis étaient consacrés à l’analyse des lacunes potentielles via des entretiens individuels. Philip a également proposé des cours de coaching aux étudiants. L’accent était alors mis sur le rôle clé de la concentration, de l’importance de se former, de la gestion du temps et des priorités dans la construction de leur avenir professionnel.

Ces moments d’échanges instructifs se soldaient fréquemment par un dîner partagé tous ensemble.

« J’ai eu le réel sentiment d’améliorer quelque peu la vie de quelques familles en dispensant cette formation. L’approche est très différente de celle que proposent d’autres missions humanitaires. »

Le bénévolat de compétences Passerelles Numériques s’attèle en effet à résoudre la base du problème en fournissant à de jeunes défavorisés les outils nécessaires à la construction d’une future carrière dans le numérique. 

« J’ai beaucoup apprécié cette expérience, tant pour son contenu que pour les personnes rencontrées. J’en reviens avec plein d’images et de souvenirs de moments partagés. Leurs remerciements et reconnaissance m’ont profondément touché. Je repars demain sans la moindre hésitation ! »

Ce partenariat s’inscrit dans la stratégie RSE d’Econocom: en sensibilisant les collaborateurs à l’importance de leur développement personnel et professionnel, et en leur permettant de partager leurs compétences de manière solidaire, le Groupe poursuit son ambition : « Faire de nos collaborateurs les premiers acteurs de la responsabilité sociétale du groupe » : c’est aussi ça, l’aventure professionnelle chez Econocom !

Retrouvez sur le nouveau site web de Passerelles Numériques les témoignages d’autres collaborateurs d’Econocom qui ont participé à des missions pour l’association !